Eng/Gerآخر الأخباراخبار إضافية

CHARLIE HEBDO La liberté d’éxpression

تحليل الكاتب والمحلل السياسى

أحمد شكرى

عضو مجلس إدارة المنظمة

Les Français n’ont pas vraiment été empoisonés par les caricatures du Joural satirique (Charlie Hebdo), ni par la “propagande” faite par certains médias, personnalités ou responsables politiques…

Pire encore pour certains ; les jeunes entre 15 et 17 ans puis entre 17 et 24 ans considèrent (respectivement) moins condamnables les attentats du 7, 8 et 9 Janvier 2015 contre les locaux de la rédaction du journal Charlie Hebdo…

Nous condamnons avec la plus grande fermeté cette attaque et bien les autres attaques qui l’ont précèdées ou qui l’ont suivis quelque soit l’hauteur et quelques soient les victimes…

Au nom de la liberté d’expression, nous soutenons tous les médias et tous celles et ceux qui condamnent ou critiquent le terrorisme sans distinction (de couleur, d’ethnicité ou de religion ; et nous saluons surtout les journalistes, les philosophes, les personnalités politiques ou autres (de l’interieur ou de l’exterieur du Journal Charlie Hebdo) qui se sont exprimés librement mais justement et correctement envers ceux qui ont pérpètré l’attaque contre Charlie Hebdo.

Par contre, nous ne sommes nullement d’accord avec certains responsables ou écrivains qui profitent des événements tragiques pour humilier, blesser et provoquer la majorité des fidèles d’une religion ou d’une pensée quelconque…

Ceux qui sèment la peur au sein de la population et de la société en pensant que les victimes sont dans leur rang et nul part ailleurs, ceux qui sont prêts à insulter un prophète ou même Dieu ; dans l’intention d‘insulter toute une religion ou tous ses fidèles sous prétexte d’être ferme avec des terroristes…

Certaines autorités (représentées en partie par un Média comme le journal Charlie Hebdo), prétendent à travers les déclarations de quelques historiens, quelques possedeurs ou rédacteurs en chef (de quelques journaux ou médias) que les Caricatures lâches, humiliantes, stigmatisantes et l’humour satirique et bon marché font partie de la liberté d’expression. Ce n’est pas le cas bien sûr pour celles et ceux qui connaissent le vrai Sens de cette liberté et d’autres libertés et droits humains…

Quand à ceux qui veulent attribuer tous les attentats à certains ; en appelant leurs auteurs (Islamistes) et en oubliant que le terrorisme n’a pas de religion ni de couleur, j’aimerais leur rappeler qu’ils seront de plus en plus oubliés de l’Histoire et que ce sont eux même qui seront montrés du doigt ; car ils ont contribué clairement à la progression de l’islamophobie et à d’autres phobies qu’il faut combattre.
L’Hebdo satirique n’est pas la France, car ils crachent sur la religion des plus faibles et la souillent injustement ; car leur humour est un humour lâche… Et car on ne peut pas insulter la foi des autres ni la tourner en dérision

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى